Florian
témoigne

Découvrez l’expérience d’apprentissage de Florian !

Après un Master 2 en Ecole de Commerce, je décide d’obtenir le DSCG en parallèle de mon poste.

Florian, 34 ans
Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion - DSCG avec comptalia
Image
Découvrez le témoignage de Florian

L’inscription était simple et rapide et je pouvais démarrer ma formation quand je le souhaitais !

La souplesse d’apprentissage est aussi un point fort. On commence et on termine la formation quand on veut.

Ma formation m’apporte une vraie ouverture sur les dossiers que je traite.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours universitaire et professionnel avant de rejoindre Comptalia pour préparer votre DSCG ?

J’ai intégré une école de commerce. Ma spécialisation Audit Expertise m’a permis d’obtenir des dispenses d’épreuves pour passer le DSCG. 
Je devais valider les Unités d’Enseignement Comptabilité - Audit et Gestion Juridique, Fiscale et Sociale pour obtenir ce diplôme.

J’ai d’abord essayé de réviser tout seul mon UE Comptabilité sans succès. J’ai donc décidé de suivre une préparation pour mettre toutes les chances de mon côté. 
J’ai obtenu une note de 9,5/20 en repassant l’UE avec Comptalia. 

J’ai ensuite décidé de préparer également avec Comptalia l’UE de droit. J’avais pour objectif d’obtenir une note de 10,5 au moins pour avoir la moyenne sur les 2 épreuves et donc pouvoir valider le DSCG. 

La 1re année j’ai obtenu la note de 7,5/20, puis la 2e année j’ai eu un enfant donc peu de temps pour réviser et j’ai obtenu la note de 4,5/20. Enfin, l’année dernière j’ai eu la note de 10/20. Cette dernière note n’était pas suffisante pour valider le DSCG. 

J’ai donc pu bénéficier de la garantie réussite de Comptalia qui permet de passer pendant 5 ans son diplôme.

J’avais deux choix : soit repasser l’épreuve Comptabilité, soit abandonner une de mes dispenses pour valider le DSCG sur la moyenne générale. 
J’ai décidé de passer l’Unité d'Enseignement Management Système d’Information toujours avec Comptalia ! J’ai financé cette formation grâce à mon Compte Personnel de Formation. 

Je fais partie des apprenants fidèles de Comptalia puisque j’ai préparé pendant 5 ans mes épreuves avec l’école.


 

Pourquoi avoir opté pour cette formation avec Comptalia ?

2 ans après avoir été diplômé de mon école de commerce, je travaillais dans un cabinet d’audit. Dans ce secteur, la reconnaissance des diplômes est importante. J’ai donc décidé de passer le DSCG pour acquérir des nouvelles connaissances et compétences et les valider. 

J’ai connu Comptalia par le biais de mes collègues. Après avoir fait des recherches sur Internet et lu des témoignages d’apprenants, mon choix s’est imposé de lui-même. 
En plus, l’inscription était simple et rapide et je pouvais démarrer ma formation quand je le souhaitais !

J’ai commencé par préparer l’UE 4 Comptabilité et Audit la première année. La suivante, je souhaitais poursuivre en préparant l’UE 1 Gestion Juridique, Fiscale et Sociale avec Comptalia ! C’est impossible de travailler tout seul ces matières. 
Le format « à la carte » de Comptalia collait parfaitement à mon emploi du temps de salarié.
 

Quels sont pour vous les points forts de Comptalia ?

J’aime particulièrement la simplicité de la plateforme d’apprentissage. On retrouve tout dans la même plateforme : les cours, le planning, le forum d’entraide entre apprenants...
En plus, en 5 ans, j’ai suivi les évolutions techniques qui rendent la plateforme très intuitive ! L’application mobile est idéale pour réviser dans les transports.

La souplesse d’apprentissage est aussi un point fort. On commence et on termine la formation quand on veut.

Nous sommes bien accompagnés, en particulier grâce aux échéances des devoirs à rendre. Cela motive ! 
Les planning obligent à faire preuve de rigueur et d’organisation pour respecter les délais. Avec les rappels, il est difficile d’abandonner. C’est une pression douce !

Qu'est-ce que vous avez découvert dans votre formation Comptalia ?

L’approche de Comptalia est plus responsabilisante qu’une formation en présentielle. On est responsable de son temps. Cela demande un peu plus de maturité mais on y arrive.

À quel projet professionnel répond votre formation ?

J’ai démarré ma formation lorsque j’étais en poste dans un cabinet d’audit.
J’ai changé ensuite d’entreprise pour intégrer un fonds d’investissement dans lequel je travaille depuis 4 ans. Je travaille sur des missions de reporting et de comptabilité, qui sont liées à ma formation.
J’ai moins besoin du DSCG dans cette entreprise mais j’ai décidé de continuer quand même : j’avais déjà investi du temps et de l’argent et je ne voulais pas décrocher maintenant ! 
C’est toujours un plus car ce diplôme est très reconnu en France. Ce sera toujours un atout pour mon employabilité si je décide de retourner travailler en cabinet ou de me tourner vers le contrôle de gestion. Je ne souhaite pas poursuivre vers le DEC.

Ma formation m’apporte une vraie ouverture sur les dossiers que je traite.

Je comprends mieux les problématiques des entreprises qui sont rachetées par le fonds d’investissement : valorisation, communication financière, rôle du CAC, droit des contrats, mise en place d’ERP…
Le DSCG m’apporte une culture juridique et comptable qui n’est pas négligeable.
 

Qu'est-ce que vous appréciez dans votre poste actuel ?

J’occupe le poste de Secrétaire Général Adjoint dans un fonds d’investissement de small et mid cap. Il consiste plus ou moins aux missions de Directeur Administratif et Financier. Je gère la société de gestion et les 4 fonds que nous avons en sous-gestion : fiscalité, contrats, comptabilité, reportings, relation client, fournisseurs… La diversité des tâches me plaît particulièrement.
 

Que pouvez-vous dire concernant les formateurs et l'équipe pédagogique de manière générale ?

Le service pédagogique réagit rapidement, surtout au début pour vérifier que la préparation se passe bien, que je trouvais du temps pour réviser...Le forum est pratique pour poser des questions, et les formateurs répondent rapidement. Ils nous font un retour complet lorsqu’ils rendent des devoirs.

Quels sont vos conseils pour aider nos futurs apprenants, à concilier vie professionnelle, personnelle et formation ?

Mon conseil n°1 est de travailler de façon régulière et le plus tôt possible dès l’inscription. Je consacrais au moins une ½ journée le samedi et le dimanche
pour rendre le programme moins indigeste.  

Et surtout s’accrocher, ne pas baisser les bras !

Je parlais aussi de ma formation à mes collègues.
Le soutien de l’entourage est également très important.