David
témoigne

Après une carrière dans le secteur informatique, puis la gestion d’un bar, David décide de se reconvertir et choisit la comptabilité. Il a été recruté suite à son stage réalisé pendant sa formation avec Comptalia.

La formation nous rend immédiatement opérationnels !

David, 55 ans
Graduate Comptable avec comptalia
Image
Découvrez le témoignage de David

J’ai pu tester l’école pendant 15 jours et me rendre compte que le programme était très complet. Je me suis dit que c’était parfait : les cours sont exhaustifs et très axés “métier”. J’ai également découvert et aimé les cours vidéo.

Bien que la formation soit à distance, l’équipe pédagogique fait preuve d’une grande réactivité. J’ai toujours obtenu des réponses très rapides, détaillées et exhaustives, même le dimanche après-midi.

Une convention de stage entre Comptalia et l’employeur a donc été rédigée. L’employeur m’a ensuite embauché en CDI en juillet.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre parcours universitaire et professionnel avant de rejoindre Comptalia ?

J’ai obtenu mon BTS Services Informatiques en 1986, puis une maîtrise d’informatique et de gestion (MIAGE) en 1994. 
Jusqu’en 2007 j’étais chef de projets en système d'information puis responsable de service informatique.

J'ai quitté le secteur informatique car je n'avais plus l'impression de maîtriser ce que je faisais. Étant cartésien, le côté "ce n'est jamais fini" dû à l'évolution des systèmes d'information ne me convenait plus. 

J’ai donc décidé de “changer de vie” en achetant un bar en 2007. J’ai eu cette activité jusqu’en 2013. Toute ma vie tournait alors autour de cet établissement. J’ai donc décidé de le vendre pour prendre un peu de repos puis j’ai exercé en tant que prestataire de services en informatique. Cette dernière activité ne me plaisait vraiment plus. 

Je désire alors travailler à temps partiel sur des tâches administratives moins complexes et qui me permettent de rentrer le soir sans penser au travail. 

J’ai depuis longtemps le goût des chiffres. J’aime le pragmatisme de la comptabilité qui ne laisse pas de place à l’interprétation. C’est une science précise et exacte. La comptabilité apporte un cadre structurel permettant de fournir des informations précises sur l’entreprise. Les échéances (TVA, clôture...) à respecter permettent également d’avoir un vrai sentiment d’accomplissement devant toutes les tâches accomplies. 

Lorsque je préparais le MIAGE j’avais bénéficié d’une quarantaine d’heures de formation en comptabilité. J’avais donc des notions de comptabilité générale. J’ai également tenu la comptabilité de ma SARL pour le bar (factures, caisse, déclarations de TVA). Cela me plaisait beaucoup. 

J’ai donc décidé de candidater à des postes d’assistant administratif et comptable, en vain. C’est pour cela que je souhaitais suivre une vraie formation diplômante. 

Pourquoi avoir opté pour le Graduate Comptable et pourquoi le préparer avec Comptalia ?

À la suite de mes dernières expériences, je comprends qu’il me faut une formation solide et un diplôme en comptabilité. Je recherche des formations mais l’une se déroule à 50 kilomètres de mon domicile, l’autre est située dans ma ville mais est bien mais trop chère.

Finalement la formation en ligne de Comptalia me semble être en adéquation avec mes envies et mes besoins. La qualité de l’organisme semble être solide d’après mes recherches Internet et les avis publiés par les apprenants. Le tarif était en plus compatible avec une prise en charge par Pôle Emploi. 

J’ai pu tester l’école pendant 15 jours et me rendre compte que le programme était très complet. Je me suis dit que c’était parfait : les cours sont exhaustifs et très axés “métier”. J’ai également découvert et aimé les cours vidéo.

En plus, mon conseiller Comptalia m’a aidé pour les démarches administratives afin que Pôle Emploi finance ma formation.
 

Qu'est-ce que vous aimez dans votre formation ?

J’aime le fait que la formation et l’examen se déroulent 100% en ligne. Ce qui permet d’organiser son travail en fonction de ses disponibilités. Le contenu de formation est conforme à la préparation de l’examen. Des documents complets et étoffés de nombreux exercices sont disponibles. Les cours vidéos complètent grandement les cours papier en particulier pour la comptabilité générale. Les cours écrits sont très bien faits et pensés selon notre courbe de progression. Les cours en live sont un plus majeur. 

Bien que la formation soit à distance, l’équipe pédagogique fait preuve d’une grande réactivité. J’ai toujours obtenu des réponses très rapides, détaillées et exhaustives, même le dimanche après-midi.

Les formateurs sont compétents, talentueux et pédagogues pour l’immense majorité. 

Si vous deviez résumer la formation en une phrase !

Formation diplômante grâce à laquelle nous sommes directement opérationnels.

Vous avez eu l’opportunité de faire un stage pendant la formation, racontez-nous cette expérience !

Au début de l’année 2019, j’ai été contacté par une start-up. Lors de l’entretien, une empathie réciproque s’est immédiatement installée. L’employeur souhaitait avoir pendant quelques mois une personne capable de prendre en charge toute la partie administrative et la comptabilité de son entreprise. Créée en août 2018, l’entreprise a accumulé les factures, les documents et les échéances car le dirigeant est seul aux commandes et doit être sur le terrain auprès des clients. 
Mais, il me manquait la maîtrise complète de la tenue des comptes. 

Au même moment, j’échangeais déjà avec un conseiller en formation de Comptalia. Avant de commencer ma formation je devais trouver le moyen de la financer. J’ai trouvé la solution grâce au contrat AFPR (Action de Formation Préalable au Recrutement) proposé par la start-up. C’est une formation financée par Pôle Emploi sous condition d’embauche pour 6 mois minimum à l’issue de la formation. 

Une convention de stage entre Comptalia et l’employeur a donc été rédigée. L’employeur m’a ensuite embauché en CDI en juillet (avec un contrat à temps partiel comme je le souhaitais).
Durant ce stage, j’ai remis à niveau tout le retard administratif accumulé. L’employeur m’a accordé de plus en plus confiance au fil des semaines. J’ai eu accès à l’ensemble des comptes bancaires, au règlement des fournisseurs, au virement des paies. Pour la partie comptabilité, grâce à mes connaissances passées, j’ai pu, 1 mois après mon arrivée, saisir les factures achat/vente et déclarer les TVA. 

Suivre les cours en parallèle m’a permis de corriger ce que je faisais de la mauvaise manière. 

Nous sommes en fin d’exercice et grâce à la formation j’ai pu établir les écritures d’inventaire et clôturer les comptes. Je transmets l’ensemble des comptes à l’expert-comptable pour établissement du bilan fiscal, de la liasse et de la télétransmission à l’administration. 

Étant seul dans l’entreprise, c’est là le point négatif. Je ne peux être corrigé par un collègue et ne pourrait en apprendre davantage. Mes compétences s’arrêteront là, ce qui, pour mon employeur correspond malgré tout à ses attentes. 
 

Comment s’est passé l’examen ? Avez-vous des conseils à donner à nos (futurs) apprenants ?

J’ai passé l’examen en ligne et en un temps limité. La connexion à la plateforme d’examen s’est bien déroulée avec le compte à rebours qui défile.

Mon conseil est de faire le maximum d’exercices pour gagner en rapidité car le temps passe très vite lors de l’examen.

Je vous conseille également de passer l’examen blanc et la certification Studi qui vous permettront de vous mettre en condition et ne pas découvrir le déroulé de l’examen le jour J. 

J’ai obtenu mon diplôme de comptable avec une bonne note ! 
 

Quels sont vos conseils pour aider nos futurs apprenants ?

Il est important de prendre conscience que l’on est 100 % autonome. On peut “procrastiner” et même repousser la date de passage à l’examen. Il faut savoir se prendre en charge, on sort du cadre scolaire dans lequel on a l’obligation de suivre les cours et rendre les devoirs dans les temps.

Il serait intéressant pour aider les apprenants, à encore plus insister sur le temps nécessaire pour l’ensemble de la formation et pour chaque module. Je me suis fait moi-même surprendre par le temps à consacrer sur la fiscalité par exemple. 
Grâce à cela, les apprenants doivent définir leur planning en fonction de leurs contraintes et s’y tenir, avec une marge de liberté de, mettons, 20%. En effet, si je n’avais passé et réussi l’examen en décembre (soit 10 mois de cours), j’aurais été démotivé par la longueur et la durée.

Il est aussi utile de rédiger des fiches de révision avec les mots clés afin de savoir où aller chercher l’information le plus vite possible.